Comment maintenir un service fiable et de qualité quand la fréquentation des trains régionaux augmente ? La SNCF a réuni un groupe de travail avec des experts du monde ferroviaire, des universitaires, des élus... Après 8 mois de réflexion, ce groupe vient de rendre ses conclusions. A la base, une étude élaborée par le LIPSOR, laboratoire spécialisé en Prospectives rattaché au Conservatoire National des Arts et Métiers. A l'horizon 2030, 90% de la population devrait vivre en zone urbaine ou périurbaine. Conséquence : on utilisera 4 fois plus le TER ou le RER. C'est le cas aujourd'hui pour 3 millions 300 mille Français - une progression de 60% par rapport il y a dix ans. Tendance confirmée ces derniers mois suite à la flambée des prix du pétrole selon Guillaume Pépy, le président de la SNCF (interview). Car ce n'est pas toujours le cas. Manque de confort, manque de fiabilité... avec au bout, des retards. Illustration en Ile-de-France sur le RER D, qu'utilise chaque jour Ali Bensaïd pour faire le trajet Corbeil/La Défense. Il est le président de l'association des usagers de la ligne (interview). Une ligne, des lignes quasiment saturées en région parisienne, sans oublier un paramètre nouveau d'ici 5 ans : l'ouverture du traffic régional à la concurrence. D'où, l'intérêt d'anticiper une situation qui pourrait devenir critique. Quelles sont les pistes envisagées ? Dès 2010, un nouveau type de gare devrait être expérimenté avant d'être genéralisé, si le test est concluant. Des gares dites multimodales. Explications de Jean-Pierre Farandou, directeur de SNCF Proximités (interview). Mais certains élus aimeraient un peu plus d'audace, à l'image de ce qui se pratique à l'étranger, comme au Japon. Le socialiste Bernard Soulages est vice président de la Région Rhône-Alpes, chargé des transports (interview). Des moyens financiers qui pourraient freiner certaines ambitions. Rien qu'en matière d'infrastructures par exemple, pour les 5 prochaines années, les besoins pour rénover le parc national sont estimés près de 6 milliards d'euros. Il en manquerait encore 350 millions. Un reportage de Nour-Eddine Zidane.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.