Des trains régionaux menacés car pas assez rentables
Des trains régionaux menacés car pas assez rentables © Radio France / Alexandre Marchi

Certains trains Corail et Intercités, dits "d'équilibre du territoire" mais pas assez rentables, pourraient bien quitter les rails progressivement. C'est en tout cas ce que préconise un rapport remis mardi au gouvernement par le député Philippe Duron.

C'est par exemple le cas de la liaison entre Clermont et Béziers, qu’on appelle aussi le "train Aubrac". La suppression de ce train aurait des conséquences sur la vie quotidienne dans cette région du Cantal...

Illustration à Saint Flour, sous-préfecture, 6 500 habitants et seulement sept personnes sur le quai ce jour-là, en majorité des étudiants du lycée agricole, avec leurs valises. À part ces étudiants qui prennent ce train les vendredi et les dimanche, le chef de gare le reconnaît : le reste de la semaine, les wagons sont quasi vides.

Même ceux qui s’opposent à sa suppression ne nient pas que la ligne n'est pas rentable. Mais pour eux, c'est avant tout la faute de la SNCF, qui aurait tout fait pour "casser la ligne". Aujourd'hui, pour venir dans le Cantal, la grande majorité des touristes choisissent l’autoroute A75...

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.