Le Kurdistan irakien vote lundi pour couper les liens avec Bagdad, avec en toile de fond de fortes pressions internationales pour faire annuler le vote.

Affiche pour le référendum d'indépendance du Kurdistan irakien à Erbil
Affiche pour le référendum d'indépendance du Kurdistan irakien à Erbil © Reuters / Alaa Al-Marjani

Presque tous les acteurs majeurs de la région, de la Turquie à l’Iran, en passant par les États-Unis, voient d’un mauvais œil l’ébauche d’un État kurde. Plusieurs pays annoncent même des représailles si le référendum a lieu. Au Kurdistan, ces menaces sont prises au sérieux mais les électeurs semblent déterminés à voter pour l’indépendance.

► ALLER PLUS LOIN | En plein chaos économique et politique, le Kurdistan en quête d'indépendance

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.