Parmi les dossiers de la rentrée, traditionnel, hélàs : les SDF et les centres d'hébergement. Des centres, souvent boudés par les sans abris qui fuient la promiscuité et qui préfèrent la rue ou comme ici en région parisienne, le bois de Vincenne. Dans ce bois, on avait retrouvé 3 SDF sans vie, l'automne dernier. Des sans abris qui vivent dans des tentes ou des petites cabanes au coeur de la forêt. Hélène Roussel guidée par un bénévole d'Emmaüs, est allée à la rencontre de ce monde parallèle.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.