La rentrée littéraire est au programme du Zoom de la rédaction ce matin .

Christine Siméone

654 livres sur les tables des libraires, dont 435 romans français dans un contexte de crise. Cette rentrée relèvera-t-elle le flambeau ?

Pour le savoir, première tendance relever auprès d'une libraire à Paris, chez Gibert.

Nothomb, Franzen, Murakami, Foenkinos voilà le quarteron des romans qui circulent. Alors freedom de Franzen, qu'est ce que donc que ce livre?

Franzen digne successeur de Philippe Roth. Dans Freedom, il décrit la vie d'une famille sur les quarantes dernières années. On ne lâche pas Patty et Walter d'une semelle. Leur jeunesse, leur couple, leurs enfants. Franzen se fait fort d'être compris de tous.

Il arrive ici fort d'un gros succès aux Etats-Unis.

Une couverture de Time Magazine . Un million d'exemplaires vendus dont le quart en version numérique. Ici il était sorti à 60 000 exemplaires, le 18 août on est déjà à 100 000 exemplaires. Et en France aussi Franzen a eu droit à la couverture du quotidien Libération. C'est rare et cela contribue à créer la légende Franzen.

Question puissance, la littérature française en a aussi cette année avec " l'Art français de la guerre", d'Alexis Jenni chez Gallimard.

Alexis Jenni 48 ans. Une tête de poupon à barbe. Un joyeux drille qui a travaillé cinq ans pour écrire ce pavé. Son narrateur rencontre un ancien de la guerre d'Algérie et de l'Indochine. Un vrai roman d'aventure. Alexis Jenni assume parfaitement : le sexe, la sueur, le sang, toutes les ficelles qui attirent le lecteur. Il a mis tout ça là dedans mais aussi cette question qui hante certains discours politiques. Qu'est que l'identité de la France ? Voici sa réponse.

Un écrivain qui écrit un beau massacre et qui donne le goût du sang.

Voilà donc les titres que les lecteurs recherchent. Et puis cette semaine Paolo Sorentino à la cote à l'occasion du film « This must be the » de Paolo Sorentino avec Sean Penn, il est aussi le livre où le cinéaste devient romancier.

Oui, mais rien avoir avec le film c'est le cas dans la librairie gibert à Paris selon Beatrice Leroux, libraire.

Et au final la question latente, c'est déjà de savoir qui décrochera le Goncourt et les autres prix littéraire.

"Jenni", pourquoi pas car c'est un livre choc. Pour le Goncourt, on parle aussi d'un autre livre très demandé, c'est "Les souvenirs de David Foenkinos". Porté par le succès précédent de "La délicatesse". Attention cette fois c'est plus mélancolique. Dans "Les souvenirs", il perd son grand-père, et sa grand mère est placé en maison de retraite et disparait.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.