Après un « Reporter » spécial Nicolas Sarkozy hier, place ce matin, à Ségolène Royal, qui a obtenu un score historique pour une candidate socialiste, quasiment 26% au premier tour. Le challenge du second tour maintenant, galvanise plus que jamais la gauche. Ferveur dans les meetings, Ségolène Royal a noué au fil des mois avec les salles, un lien particulier, aussi affectif que politique. Reportage de Françoise Degois, réalisé par Alain Faucher, mardi soir, à Montpellier devant 10.000 personnes (son). Yves Michaud enseigne la philosophie à l'Université de Rouen et dirige « l'Université de tous les savoirs ». Hier, sur notre antenne il décortiquait les propos de Nicolas Sarkozy. Cette fois, il se livre à l'analyse des "trouvailles sémantiques" de Ségolène Royal. Yves Michaud au micro d'Anne-Laure Dagnet (son). Roland CAYROL, directeur de l'institut de sondage CSA, analysait hier les forces et faiblesses du candidat de l'UMP. Il explique ici celles de la candidate socialiste (son). Pour finir, le regard du troisième homme, François Bayrou, dont les 6 millions 800.000 électeurs sont particulièrement courtisés. Comment François Bayrou a-t-il parlé de Ségolène Royal pendant la campagne ? Le président de l'UDF a toujours été beaucoup moins sévère avec elle qu'avec le candidat de l'UMP. Décryptage par Frédéric Pommier. Un dossier du service politique de France Inter.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.