françois hollande en tunisie
françois hollande en tunisie © reuters

Le ministre des affaires étrangères tunisien Mongi Hamdi est reçu aujourd’hui à Paris pour une visite de travail. C' est le début d'une série de réunions entre les Français et les Tunisiens. Elles doivent refonder l'amitié entre les deux pays... Car la Tunisie est en pleine transition. En juillet dernier, François Hollande était sur place pour refonder une relation entachée sous la dictacture de Ben Ali. Il y a trois semaines, le président français est retourné à Tunis pour célébrer la nouvelle constitution. La Tunisie sera le premier pays des Printemps Arabes à aller au bout du processus avec des élections avant la fin de l'année.

Les mois à venir s'annoncent chargés avec un calendrier politique dense. Le gouvernement de transition prépare les élections legislatives, présidentielle et municipales, organisées sans doute à l'automne. L'Assemblée constituante, elle, a entamé l'examen des propositions pour la loi électorale.

La bataille politique s'annonce serrée, mais les islamistes d'Ennahda sont bien placés. La question désormais, c'est surtout de savoir si les islamistes vont présenter un candidat à la présidentielle. Pas sûr qu'ils jouent cette carte de l'affichage dans une Tunisie berceau du Printemps Arabe. La France développe toutefois déjà ses contacts avec Ennahda.

Les laïcs et les progressistes savent donc ce qu'ils ont à faire : ils veulent à tout prix éviter de reproduire le scénario de 2011, où l'on a vu Ennahda remporter les premières élections libres. Pour cela, ils doivent s'unir afin de ne pas arriver divisés, ou avec un grand nombre de petites listes indépendantes.

Les élections, une étape parmi d'autres

Le gouvernement de transition ne fait pas que préparer les élections. L'une de ses priorités est aussi de relancer l'économie dans les zones d'où la révolution est partie. Le chômage est un fléau chez les jeunes. La corruption n'a pas disparu. Il existe aussi encore des foyers terroristes, une menace que les Tunisiens doivent juguler.

Des figures laïques sont d'ailleurs sur la liste noire des groupes islamistes, mais elles poursuivent leur combat pour la liberté, portées par la nouvelle constitution.

La Tunisie a de nombreux défis à relever pour achever sa mue...

Où en sont les printemps arabes ?
Où en sont les printemps arabes ? © IDÉ
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.