Six mois après la catastrophe de Fukushima, l’Andra, l'agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs, lance une opération "transparence" (on pourrait aussi parler d’opération séduction). Une exposition itinérante sur la radioactivité, et des journées portes ouvertes sur ses sites de stockage. Nathalie Fontrel s’est rendue au laboratoire de recherche sur l'enfouissement des déchets nucléaires, à Bure dans la Meuse.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.