"Allons en France", la série en immersion de France Inter, vous emmène dans la capitale de l'Indre, où les habitants n'ont plus à composter leur ticket de bus depuis 2001.

A Chateauroux, les transports publics sont gratuits depuis 2001
A Chateauroux, les transports publics sont gratuits depuis 2001 © Maxppp / Patrick GAIDA

La gratuité des transports en commun est revenu à la une de l'actualité cet été, quand Niort (Deux-Sèvres) a passé son réseau de bus en libre accès. Le maire, Jérôme Baloge, explique vouloir doper la fréquentation de 30%, favoriser l'accès aux transports des ménages au pouvoir d'achat limité, et accélérer la transition écologique. Mais bien avant Niort, Châteauroux avait déjà fait le choix du tout gratuit dans les bus.

Le bus gratuit mis en place par un concessionnaire automobile

Quand il prend ses fonctions de maire à Châteauroux en 2001, Jean-François Mayet constate que les bus de l'agglomération roulent quasiment à vide (les habitants effectuaient en moyenne 21 voyages par an, contre 39 pour la moyenne nationale). Lui qui est aussi concessionnaire automobile ne souhaite pas diminuer l'usage de la voiture à Châteauroux, mais s'agace de voir que la métropole finance un service peu utilisé. Les élus sortent donc la calculette. Avant la mise en place de la gratuité, 47% des voyageurs étaient déjà exonérés de ticket (demandeurs d'emploi, scolaires, etc.), et les recettes de billetterie ne représentaient que 14% du coût total annuel du réseau de bus. Partant de ce constat, la métropole se rend compte qu'avec un moindre investissement (estimé à 400.000€), les bus pourraient devenir attractifs et se remplir.

+80% de fréquentation la première année

Dès les premiers mois de sa mise en place, la gratuité fonctionne. Sur la première année (juillet 2001-juillet 2002), le réseau de bus de la métropole de Châteauroux enregistre une hausse de la fréquentation de 80%. Dans le même temps, le nombre de dégradations augmente aussi. Le réseau finira par remplacer les sièges recouverts de tissu par des sièges en plastique afin de limiter le vandalisme. Par ailleurs, si la gratuité des transports publics fait la quasi unanimité auprès des Castelroussins, la fréquence des bus et l'amplitude horaire (7h-20h) reste limitées.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.