les chiffres du chômage de juillet seront négatifs, dit valls
les chiffres du chômage de juillet seront négatifs, dit valls © reuters

Pour lutter contre le chômage une négociation doit démarrer bientôt. Autre réponse : la formation, mieux ciblée, mieux adaptée. C'est ce qu'essaient de faire aujourd'hui les entreprises d'entraînement.

Cette entreprise d'entraînement se trouve à Sannois dans le Val d'Oise.

De l'extérieur, on dirait un joli pavillon, avec un jardin et de sculptures à l'entrée.

Une poignée d'aspirants assistants en ressources humaines et paie, entre 25 et 40 ans, boit les paroles de Francine Pommier, directrice du centre de formation. Quelques minutes plus tôt, leurs collègues chargés d'accueil et comptables, ont en effet simulé une grève spontanée. Ce genre d'expérience dans des conditions réelles, c'est le principe même de l'entreprise d'entraînement.

Un véritable plus

Cet aspect concret, les demandeurs d'emploi, majeure partie des stagiaires, y sont très sensibles. C'est le cas d'un des participants à l'exercice, Seydou. A 32 ans, titulaire d'un BTS, il n'a jamais eu que des petits boulots sans rapport avec son parcours. Il apprécie aujourd'hui de passer à la pratique sur des cas réalistes.

Les stagiaires apprennent aussi à valoriser en entretien cette véritable expérience professionnelle au plus proche du réel.

Les entreprises d'entraînement commercent et traitent entre elles, elles ont un trésor public et un Urssaf fictifs.

Raphael Sodatonou, directeur de cette entreprise imaginaire Axisco, en est sûr.

Pendant leur 2 à 8 mois de formation, au delà de la technique les stagiaires apprennent un savoir être

7.000 personnes formées

Au niveau national, ces structures forment 7000 personnes par an et revendiquent 70 à 90% de réussite. Autrement dit dans les 6 mois une grande majorité des stagiaires aura un CDI, un CDD, ou créera son entreprise.

A l'étage du pavillon travaille Rousseline, 37 ans. Elle vient de passer 6 mois chez Axisco et présente mi septembre l'examen pour valider sa formation d'agent d'accueil. Rousseline touche tout de même l'allocation de retour à l'emploi. Ce n'est pas le cas d'autres au chômage depuis trop longtemps.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.