Ils sont des survivants des attentats de janvier 2015. Trois survivants racontent ce matin, au micro de France Inter, leur courageuse et douloureuse reconstruction, depuis cinq ans.

Les portraits des victimes de l'attentat, près de l'entrée des anciens locaux de Charlie Hebdo
Les portraits des victimes de l'attentat, près de l'entrée des anciens locaux de Charlie Hebdo © AFP / Mathieu Menard / Hans Lucas

Nouvel épisode de notre série de reportages sur les attentats de janvier 2015, dont le procès s'ouvre mercredi prochain devant les assises spéciales de Paris.  

Avec les témoignages de trois survivants. Sigolène Vinson, écrivaine et journaliste à Charlie Hebdo, a survécu à l’attentat dans les locaux de son journal. Elle est celle que Chérif Kouachi a épargnée, en lui demandant de lire le Coran, le 7 janvier 2015. Ce matin-là, Simon Fieschi, lui, a été grièvement blessé par les terroristes, qui lui ont perforé le corps avec une balle de kalachnikov. Il a passé de longs mois à l'hôpital pour réapprendre à marcher. Quant à Michel Catalano, il a été l'otage des frères Kouachi à la fin de leur cavale, dans son imprimerie de Dammartin-en-Goële. Tous trois racontent à France Inter comment ils ont échappé à la mort, et comment ils vivent, cinq ans après. Avec de profonds traumatismes, de douloureuses cicatrices et dans une lente reconstruction.

Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.