L'Ecosse sera-t-elle indépendante ?
L'Ecosse sera-t-elle indépendante ? © / The Laird of Oldham
**Direction l’Ecosse ce matin dans le Zoom de la rédaction. L’Ecosse deviendra-t-elle un pays indépendant ? Un référendum aura lieu en septembre prochain. La campagne a déjà démarré. Quelles sont les chances réelles des indépendantistes ?** A première vue, elles sont faibles. D’après les sondages, le OUI à l’indépendance dépasse rarement 40% des voix. Une enquête récente montre toutefois un resserrement de l’écart : 55-45 en faveur du NON, avec 15% d’indécis…[Ce référendum ](http://www.scotreferendum.com/)aura lieu parce que [les indépendantistes du SNP ](http://www.snp.org/vision/better-scotland/independence)ont remporté à la surprise générale les élections régionales en 2011. Le SNP, un parti plutôt classé à gauche, est donc majoritaire au Parlement écossais. Son chef, Alex Salmond, Premier ministre de la province, connu pour son habileté politique, mène la campagne pour le OUI, et les membres du SNP croient dur comme fer à l’indépendance. **Quels sont les arguments des indépendantistes ?** Il y a deux types d’arguments : d’abord tout ce qui est lié à l’identité « scottish » : le whisky, le kilt, la cornemuse. Le SNP exalte la fierté du peuple écossais qui a souvent défié l’Angleterre dans l’Histoire des îles britanniques. L’Ecosse est rattachée à la couronne depuis 3 siècles. Et puis l’autre argument est économique : l’Ecosse se porterait mieux seule, grâce au pétrole et au gaz en mer du Nord, grâce à la finance, à l’agriculture. **Quel est le poids des indépendantistes ?** Le problème pour les indépendantistes du SNP, c’est que toute la classe politique britannique est contre eux : Les trois grands partis du pays, conservateurs, travaillistes et libéraux-démocrates, font en effet campagne pour le NON à l’indépendance. Et le débat entre chaque camp est souvent vif.Exemple ce mois-ci à la Chambre des communes. Où un député SNP a interpellé le Premier ministre David Cameron. Le député indépendantiste Peter Wishart demande à Cameron d’avoir le cran d’accepter un débat avec le Premier ministre écossais Alex Salmond. Le chef du gouvernement britannique refuse : ce serait donner trop d’importance à Salmond, qui s’est retrouvé au centre l’actualité fin novembre quand il a présenté son livre blanc sur l’indépendance. **Le livre blanc de l'indépendance** Ce jour là, le 26 novembre, le SNP présente SA vision d’une Ecosse indépendante : ce nouveau pays garderait la livre sterling, la Reine, et il rejoindrait l’Union européenne. Le problème c’est que rien n’a encore été négocié…Et les Ecossais, on l’a dit, ne semblent pas convaincus. Pour John Curtice, de l’université de Strathclyde à Glasgow, une seule chose peut encore faire basculer le vote. Les indépendantistes, les nationalistes, doivent prouver que les Ecossais gagneraient de l’argent en coupant les liens avec Londres.C’est le grand enjeu de la campagne des neuf mois à venir. ### En savoir plus : [Le site du référendum en Écosse](http://www.scotreferendum.com/) [Le site du SNP, le parti indépendantiste](http://www.snp.org/vision/better-scotland/independence)
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.