Suite de notre série sur les Think Tank, ces clubs de réflexion sur lesquels s'appuient les hommes politiques pour mener leur politique à droite. Le plus emblématique c'est celui de Jean François Copé, le patron de l'UMP. Un club qui alimente le projet présidentiel de 2012 et qui aura sans doute un rôle encore plus important à l'avenir.

Anne Laure Dagnet

Faire travailler les bénéficiaires du RSA, interdire aux mamans qui accompagnent des sorties scolaires de porter le voile ou supprimer les 35h. Toutes ces propositions chocs ont été concoctées par Génération France. Ce think tank fonctionne à l'américaine, pendant les réunions, tout le monde prend la parole, voilà ce que ça donne dans un extrait mis en scène sur le site internet du club.

Jean François Copé a monté ce club de réflexion il y a 4 ans. Il réunit des experts, des chefs d'entreprises, des associatifs et des militants ; et pour élargir encore son champ d'influence, le patron de l'UMP a regroupé une 30aine d'autres clubs notamment ceux de Jean Pierre Raffarin ou de Michèle Alliot Marie.

Le but, c'est de proposer des idées, bien sur, mais aussi et surtout de s'imposer dans le paysage. Avec ce qu'il appelle sa "petite entreprise", Jean François Copé travaille pour Nicolas Sarkozy mais il roule aussi pour lui, écoutez le politologue Stéphane Rozes.

C'est bien ce que laisse entendre Jean François Copé sur la vidéo de Génération France.

La suite, c'est 2017 : ce micro parti pourra servir de base à la machine présidentielle de Jean François Copé.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.