Geneviève De Gaulle (à gauche © Charles Platiau -REUTERS) et Germaine Tillion (© Maxppp)
Geneviève De Gaulle (à gauche © Charles Platiau -REUTERS) et Germaine Tillion (© Maxppp) © REUTERS

C'est un jour qui restera dans l'Histoire : quatre résistants aux nazis et au régime de Vichy entrent au Panthéon ce mercredi après-midi. Deux hommes, et deux femmes aux destins liés.

Quatre figures de la Résistance entrent au Panthéon ce mercredi après-midi. Ainsi, aux côtés du ministre Jean Zay, abattu par des miliciens français deux semaines après le débarquement en Normandie, et du dirigeant des Forces Françaises Libres, Pierre Brossolette, qui se suicide dans les bureaux de la Gestapo, deux femmes, Germaine Tillion et Geneviève De Gaulle-Anthonioz. Deux grandes femmes aux destins étroitement liés.

Du musée de l’Homme à Ravensbrück

Les deux résistantes se rencontrent en 1944 à Ravensbrück. Caprice de l’Histoire, leur vie aurait déjà pu se croiser plus tôt, au cœur du réseau du Musée de l'Homme, dont la grande ethnologue Germaine Tillion en est l'un des piliers. De treize ans sa cadette, la jeune Geneviève de Gaulle, nièce du général, s'engage à son tour et transporte armes et documents.

Toutes deux sont dénoncées et déportées en camp de concentration. Plus tard, les proches de Germaine Tillion évoqueront sa force de caractère, notamment quand elle rassurait comme elle pouvait ses co-détenues, malgré la mort de sa mère dans le camp. A la libération du camp, Germaine Tillion classe et enregistre tous les témoignages de ses co-détenues. Son travail d'ethnologue à Ravensbruck permettra de retracer la vie et la mort des huit mille déportées françaises et de lutter contre les thèses négationnistes.

Il y a une grande complicité, une détermination, une force incroyable. Ces deux femmes ont une intelligence du cœur, une écoute. Ce sont des femmes qui aiment les autres.

De cette expérience de la mort, naîtra une amitié sans faille entre les deux femmes. Elles, et leur amie déportée Anise Postel-Vinay, ne se quitteront plus. Germaine Tillion ne sera jamais mère, mais elle est très proche des quatre enfants de Geneviève de Gaulle-Anthonioz. Notamment de Philippe, qui voit ainsi entrer au Panthéon sa mère mais aussi sa marraine Germaine. "Il y a une grande complicité, une détermination, une force incroyable. Ces deux femmes ont une intelligence du cœur, une écoute. Ce sont des femmes qui aiment les autres .", explique-t-il.

Philippe Anthonioz : "Ce sont des femmes qui aiment les autres"

0'23

03 ZOOM Panthéon Philippe

La soeur de Philippe, Isabelle, a retranscrit dans un livre qui vient de sortir les dialogues entre ces deux femmes. Après la Guerre, Germaine Tillion continue son travail d'ethnologue en Algérie, tandis que Geneviève de Gaulle-Anthonioz préside l'association d'aide aux plus démunis, ATD Quart Monde. Il y a, on le voit, une continuité à s'occuper des pauvres. "Quand on a été touché par le mal absolu, la seule réponse possible a été la fraternité. Et rien d’autre. ", racontait ainsi Geneviève de Gaulle-Anthonioz dans cette archive INA/ France Culture de 1995 :

0'28

04 ZOOM Panthéon Geneviève

Inlassablement, les deux femmes ont raconté leur histoire, consciente de leur devoir de transmission... Pour la nièce de Germaine Tillion, la chercheuse Emilie Sabeau-Jouannet, son message est toujours d'actualité :

0'27

05 ZOOM Panthéon Sabeau

Geneviève de Gaulle-Anthonioz s'éteint en 2002, Germaine Tillion en 2008, à l'âge de cent ans... Au Panthéon sera déposé un peu de terre de leurs tombes car les deux familles ont choisi de les laisser reposer au côté de leurs proches.

►►► ALLER PLUS LOIN | Quatre femmes parmi les grands hommes

Et aussi :

►►►RÉÉCOUTEZ l'intégralité de l'émission A’live : " Paroles d'historiens autour de la "Panthéonisation" ►►► REVOIR Le 7/9 de France Inter avec la fille de Jean Zay, Hélène Mouchard-Zay et l'historien Antoine Prost : " Beaucoup de gens pourraient prétendre à l'entrée au Panthéon" ►►► RÉÉCOUTEZ l'émission Affaires sensibles : "Germaine Tillion, l'ethnologue au service des femmes"

►►► RÉÉCOUTEZ l'émission La marche de l'Histoire :"Germaine Tillion au Panthéon"

►►►RÉÉCOUTEZ l'émission Affaires sensibles : "Geneviève De Gaulle-Anthonioz, la résistante"

►►►RÉÉCOUTEZ l'émission La marche de l'histoire :" ATD Quart Monde, co-fondé par Geneviève de Gaulle-Anthonioz"

►►►RÉÉCOUTEZ l'émission Rendez-vous avec X : " 20 juin 1944 : Jean Zay assassiné par la Milice (1ère diffusion : 22 mai 2004) "

►►►RÉÉCOUTEZ l'émission Downtown : "L'historien Olivier Loubes présente son ouvrage sur l'homme politique Jean Zay"

►►►RÉÉCOUTEZ l'émission La marche de l'Histoire : "Le Panthéon"

►►► "Reconnaissance de la patrie" pour quatre figures de la Résistance

►►► Le Panthéon s'ouvre (un peu plus) aux femmes et aux résistants

►►► Hollande fait entrer au Panthéon "l'esprit de Résistance"

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.