Pour ce nouvel épisode de la série Allons en France, nous nous sommes rendus à Bagnolet, dans le quartier des Malassis, où presque tous les commerces ont fermé leur porte, le temps d'un vaste programme de rénovation urbaine. Pour redonner vie au quartier, une épicerie éphémère a été installée dans un container.

L'épicerie est tenue par Kobi, l'ancien épicier du quartier. Jean Menguy travaille avec lui à mi-temps. Ce "grand frère" du quartier est un peu a l'origine de l'idée.
L'épicerie est tenue par Kobi, l'ancien épicier du quartier. Jean Menguy travaille avec lui à mi-temps. Ce "grand frère" du quartier est un peu a l'origine de l'idée. © Radio France / Sébastien Sabiron

Le projet est né il y a un an et demi, lors d'une réunion au centre de quartier Pablo Neruda. Les habitants demandent l'ouverture de commerces de proximité. L'idée d'une épicerie éphémère est soumise au maire PS, Tony Di Martino, qui juge la démarche innovante. La mairie met un peu moins de 100 000 euros sur la table.

L'épicerie éphémère a été construite dans dans des containers
L'épicerie éphémère a été construite dans dans des containers © Radio France / Sébastien Sabiron

Les plans de l'épicerie - fabriquée grâce à trois containers rouges - ont été conçus par YaplusK, un collectif d'urbanistes et d'architectes installé dans le quartier. Pour la construction, ils ont fait travailler des jeunes en service civique, ont embauché un électricien et un plombier dans le quartier.

L'épicerie est tenue par Kobi, l'ancien épicier du quartier. 

Kobi l'ancien et le nouvel épicier du quartier
Kobi l'ancien et le nouvel épicier du quartier © Radio France / Sébastien Sabiron

Jean Menguy travaille avec Kobi à mi-temps. Ce "grand frère" du quartier est un peu a l'origine de l'idée.  

Avec les travaux, ils ont tout fermé, il ne restait que la boucherie et la coiffeuse. Ça m'a énervé, on est en 2018 et on nous laisse à l'abandon. Il faut qu'on fasses les choses pour nous, personne ne les fera à notre place.

Dans le container de l'épicerie, un espace restauration permet de fournir des sandwiches aux ouvriers du chantier. Elle sera mise à disposition des associations le week-end. 

L'épicerie restera ouverte jusqu'à la fin des travaux, en 2020. 

Les habitants des Malassis devant l'épicérie
Les habitants des Malassis devant l'épicérie © Radio France / Sébastien Sabiron
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.