Les Kangoo électriques fruit du partenariat entre La Poste et Renault pour des vehicules propre
Les Kangoo électriques fruit du partenariat entre La Poste et Renault pour des vehicules propre © MaxPPP/Thomas Padilla

C'est l'un des thèmes de la troisième conférence environnementale qui s'ouvre aujourd’hui à Paris. Bouger sans épuiser la planète, voilà l'enjeu, avec un exemple de mobilité douce : la voiture électrique.

Une voiture pourtant handicapée par son autonomie. La Poste en a fait l'expérience. Elle a investi dans plus de 4 000 voitures électriques, mais elle ne peut pas s'en servir partout en France. Or son objectif est d'atteindre 10 000 véhicules électriques. Elle teste donc un prolongateur d'autonomie qui fonctionne à l'hydrogène.

Frédéric Delaval est le directeur technique national de la Poste

Les tournées font jusqu'à 120 km alors que l'autonomie des batteries classique est de 40 à 60 km

La voiture est actuellement expérimentée dans le Jura. Elle ressemble à toutes les Kangoo jaunes de la Poste, mais à l'intérieur, l'hydrogène lui permet de rouler plus longtemps. Le système a été inventé par une start-up Symbio F Cell.

Son PDG, Fabio Ferrari

A l'arrière de la voiture il y a la bonbonne qui contient l'hydrogène

Pour les agents de la Poste qui utilisent cette technologie, tout va bien. C'est le cas d'Alain Ponchon avec qui nous sommes allés faire un tour. Il est très content de sa nouvelle voiture qui, en plus, à une boite boite automatique.

Alain Ponchon

L'autonomie est pratiquement doublée et on a enfin du chauffage

L'hydrogène n'est pas disponible partout

Cette énergie s'adresse d'abord aux flottes captives qui peuvent s'équiper d'un système de stockage et de distribution. Cela permettrait aux camionnettes de livraison de passer au tout électrique et de ne plus polluer les centres villes avec des véhicules diésel. Mais l'hydrogène pourrait aussi alimenter les voitures particulières.

Pascal Mauberger est président de l'Association Française pour l'Hydrogène et les Piles à Combustible

590 km avec un plein à l'hydrogène, mais ce qui manque ce snt les stations service

Si l'expérience est concluante, la Poste compte équiper toute sa flotte électrique de prolongateur d'autonomie à l'hydrogène. Peut-être qu'un jour l'essence et le gazole entreront dans la préhistoire de la mobilité durable.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.