le nouveau collège
le nouveau collège © Emmanuel Leclère

C’est le 11e collège international en France, le premier en Seine Saint-Denis. Il ouvrira ses portes mardi prochain et il aura un internat. Un collège hors secteur, mais qui comptera plus des deux tiers d’élèves du département.

Ce projet avait alimenté le débat sur ce que peut et doit être un collège numérique, pour quels enseignements et quels élèves ? Une sélection a bien eu lieu. Plus de 850 dossiers déposés. Quels critères ont prévalu ?

Les premiers éléments de réponse ont été recueillis mercredi par Emmanuel Leclère , à l’occasion d’une visite du Président du Conseil général de Seine Saint-Denis Stephane Troussel.

Un projet de longue haleine

Ce collège a déjà fait couler beaucoup d’encre dans la région, notamment sur les critères d’admission des élèves. Fallait-il accueillir des enfants déjà bilingues avec des niveaux scolaires très élevés, ou bien miser sur des enfants de toutes origines sociales, étrangères ou non ? C'est cette deuxième solution qui a fait consensus. Les élèves devraient aussi être issus majoritairement du département, le conseil général ayant financé l'établissement. Ce sera le cas de 70% d'entre eux.

Reste que les critères de sélection ont semblé obscurs à bien des parents, dont les enfants ont été recalés de la sélection. Le principal du nouveau collège a tenté de justifier ses choix : pas toujours facile quand on touche à des notions de mixité, ou de discrimination positive.

Les futurs élèves ont vocation à devenir bilingues en arabe, anglais, ou encore portugais brésilien. Une partie d'entre eux sera en internat.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.