Le zoom de la rédaction nous amène chaque jour de la semaine sur le terrain de l’engagement. Face au drame de la crise migratoire, des centaines de personnes ouvrent leur porte aux réfugiés.

Béatrice accueille Ramia et son compagnon dans sa maison à Pontoise.
Béatrice accueille Ramia et son compagnon dans sa maison à Pontoise. © Sebastien Sabiron

C'est un phénomène difficile a recenser, qui a vraiment débuté en 2015.

Plus d'un million de candidats à l'exil ont rejoint le vieux continent, au péril de leur vie.

Depuis, un peu partout en France, des familles, des couples, des célibataires accueillent des migrants.

Béatrice vit dans une grande maison à Joinville-le-Pont, dans le Val de Marne. Elle loge Rami et Ramia, un jeune couple syrien. Rami est musulman, Ramia est chrétienne. C'est un mariage impossible, entre deux familles que tout oppose et la guerre qui les oblige à fuir Damas en 2015. 

De l'autre côté de la Méditerranée, Béatrice, mère de deux grands enfants, assiste impuissante au drame migratoire. Elle parle de coexistence plutôt que d'hébergement. Ramia travaille comme assistante de langue arabe. Rami cherche un emploi dans l'informatique. Béatrice leur donne un coup de main pour les démarches administratives. Elle même est accompagnée par l'association Revivre, mais pas soutenue financièrement..

Depuis début 2017, le ministère du logement et de la cohésion du territoire soutient une dizaine d'associations qui organisent l'accueil des réfugiés.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.