Le lieu qui résume beaucoup : c’est le car ferry, le Mega Smeralda transformé en centre logistique. L’île n’avait pas de lieu pour accueillir pareille machine. C’est LA solution que les corses ont imaginée pour répondre aux exigences. Chez ASO, Cyril Tricard est chargé des relations avec les collectivités .

Village de Monza - Corse
Village de Monza - Corse © Cremona Daniel

Pour présenter sa candidature, la collectivité territoriale de Corse a aussi dû trouver près de 2000 lits, à réserver pratiquement deux ans à l’avance.

Une autre difficulté : le tracé du tour. Presque aucun itinéraire bis. Des renforts de la sécurité civile sont sur l’île, notamment des moyens aériens qui pourront faire le pont, s’il faut intervenir.

Le risque, c’était de voir l’île se transformer en parking

Et du coup de s’aliéner le soutien de la population. Inenvisageable, dit Marie Hélène Djivas, chargée du dossier Tour à la région. Pendant des mois, la bataille des cœurs a été menée, jusque dans les écoles et les maisons de retraites. Presque une affaire d’Etat. Pour suivre le dossier le gouvernement a même dépêché un préfet au profil un peu particulier : l’ancien athlète Gilles Quenhervé, le premier médaillé olympique à sortir de l’ENA.

Et alors ça a marché ?

Plutôt… même si aujourd’hui, les habitants ont encore parfois du mal à se représenter ce que va être ce tour. On part dans la montagne. A vivario village de 250 habitants. Ici, maintenant que l’île a relevé le défi, les corses n’ont qu’un souhait : aucun incident sur le parcours.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.