Les Catalans devraient se prononcer le 1 er octobre pour ou contre l'indépendance alors que Madrid, opposée au vote, a entrepris de "neutraliser" les bureaux de vote.

En Catalogne, devant l'université occupée : "ils ne nous arrêteront pas, ni par la loi, ni par la force"
En Catalogne, devant l'université occupée : "ils ne nous arrêteront pas, ni par la loi, ni par la force" © Radio France / Bertrand Gallicher

Le référendum sur l’indépendance de la Catalogne aura-t-il lieu dimanche ? Le gouvernement espagnol a fait saisir dix millions de bulletins de vote et envoyé sur place plusieurs milliers d’hommes de la garde civile pour interdire la consultation. Le parquet de Catalogne de son coté a ordonné la mise sous scellé avant samedi des lieux qui devraient servir de bureaux de vote pour le référendum.

La Catalogne, l'un des moteurs économiques de l'Espagne, va-t-elle voter pour son indépendance ?
La Catalogne, l'un des moteurs économiques de l'Espagne, va-t-elle voter pour son indépendance ? © AFP / Anella RETA, Nicolas RAMALLO, Sonia GONZALEZ

A Barcelone, la Généralité de Catalogne, l'équivalent du gouvernement local, ne renonce pas au référendum, soutenue en cela par des troupes de militants très déterminés, même si les sympathisants ne représentent pas la majorité des sept millions et demi de Catalans

En effet, selon un sondage du mois de juin, réalisé pour le gouvernement de Barcelone : 50 % des Catalans refusent l’indépendance contre 41 % qui la réclament

Toujours est-il que pour l’instant, les indépendantistes sont les seuls à se faire entendre. Par exemple avec des concerts de casseroles tous les soirs à 22 heures...

L'un des rares immeubles de Barcelone où cohabitent drapeaux catalans et espagnols.
L'un des rares immeubles de Barcelone où cohabitent drapeaux catalans et espagnols. © Radio France / Bertrand Gallicher

Partout sur les balcons fleurissent des drapeaux catalans, ornés de l’étoile indépendantiste.

L'indépendance, voie vers l'avenir ?

Mireia, indépendantiste, est une enseignante d’une trentaine d’années :

J’aimerais beaucoup que mes enfants vivent dans une Catalogne indépendante (...) C’est un moment de joie même s’il y a un peu de crainte

 Le bâtiment historique de l'université de Barcelone occupé par les indépendantistes.
Le bâtiment historique de l'université de Barcelone occupé par les indépendantistes. © Radio France / Bertrand Gallicher

Mireia et ses amis refusent de croire que l’indépendance de la Catalogne signifierait une sortie de l’Union européenne et de l’euro.

Le parlement catalan a voté à une courte majorité l’organisation de ce référendum alors qu’il aurait fallu au moins les deux tiers des voix. Selon l’opposition, la Généralité de Catalogne met en place une consultation en militant pour l’indépendance avec tous les moyens de la communauté autonome.

"Nous voterons pour notre liberté"
"Nous voterons pour notre liberté" © Radio France / Bertrand Gallicher

L'opposition des milieux ouvriers

Nou Barris est un quartier de l’ancienne ceinture rouge de Barcelone peuplé d’ouvriers venus de tout le pays dans les années soixante

Carmen a 80 ans et elle s’indigne d’un possible éclatement de l’Espagne :

La Catalogne c’est l’Espagne !

La question est de savoir si Madrid parviendra à interdire ce référendum. Les moyens mis en œuvre par le gouvernement Rajoy vont transformer ce vote en référendum quasi-clandestin où seuls les indépendantistes voteront.

Miquel Noguer dirige le bureau du quotidien El Pais à Barcelone :

Il y aura un vote bien sûr dans les petits villages de l’intérieur de la Catalogne (…) un signal pour l’Etat très important qu’il faudra écouter

Ce sera aussi le début d’une recomposition politique au parlement de Catalogne...

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.