Un été de fric-frac à Cannes, pas moins de quatre braquages avec, en point d’orgue, le 28 juillet, un homme qui s’introduit par une porte dérobée au Carlton et en ressort avec plus de 100 millions d’euros de bijoux…

Laurent Grolée, du bureau de Radio-France à Marseille, est retourné à Cannes, une ville qui cherche des solutions pour sécuriser ses richesses.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.