Quatre jours après la mort du roi de la pop, toujours autant d’hommages partout dans le monde. Les télés américaines, elles, n’en finissent plus de bouleverser leurs programmes. Mais la presse qui règne en maître à Hollywood, c’est la presse people, avec toutes les dérives que cela peut impliquer. L’image qui résume ça à elle seule, c’est le transfert du corps de Mickaël Jackson vers l’institut médico légal, retransmis en direct par plusieurs chaines de télé. Des hélicoptères loués pour l’occasion pour suivre ce trajet, et c’est ainsi qu’on a découvert cette image vue à l’infini sur les chaines américaines : ce corps couvert d’un drap blanc descendu d’une ambulance. L’un des frères du chanteur avait pourtant demandé aux médias de respecter leur vie privée, mais l’attrait pour Mickaël Jackson et surtout, les circonstances, toujours inexpliquées, de sa mort, attisent les curiosités. La presse n’a pas de limite dans cette affaire. C’est d’ailleurs un site spécialisé dans l’information people qui a annoncé, en premier, la mort de Mickaël Jackson : TMZ.com, un site créé il y a 4 ans, jugé peu crédible jusqu’alors. Mais hier, son heure de gloire a sonné, même le très sérieux "LA Times" lui consacrait un article. C’est encore ce site qui a diffusé le premier l’enregistrement de l’appel au secours lancé depuis la maison de Mickaël Jackson. TMZ fait partie du groupe Time Warner, comme CNN. Donc c’est un site qui a énormément de moyens. Ces détracteurs lui reprochent ses méthodes sans foi ni loi, payer sans compter toutes ces informations, ces témoignages, et ces photos. Reportage aux abords de la maison familiale des Jackson, où défilent depuis plusieurs jours les proches du chanteur, et où les paparazzis tentent de décrocher un scoop. Vanessa Descouraux en direct de Los Angeles avec Gilles Galinaro.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.