Eric Besson, secrétaire d'Etat au développement de l'Economie numérique lance aujourd'hui à Paris Les Assises du numérique. Comment accélérer la couverture de l'Internet Haut débit, la TNT, ou encore la médecine à distance ? Pendant un mois des tables rondes vont être organisées dans toute la France entre des équipementiers, des PME, des créateurs, et des internautes, avec un objectif ! Faire de la France un des leaders du numérique. Image inattendue d'un premier ministre, François Fillon, en visite hier dans un studio de jeux vidéo. En avril dernier, la nomination d'un secrétaire d'Etat au développement de l'Economie numérique était déjà une première. Avec ces assises, le gouvernement confirme sa volonté de mettre un coup d'accélérateur au Numérique en France. Sommes-nous de bons ou de mauvais élèves? Cela dépend de secteurs. En ce qui concerne par exemple le pourcentage de français qui se connecte à Internet avec du haut débit: c'est ce qui est appelé le taux de pénétration. On est 23,4 % c'est un tout petit peu mieux que les Etats-Unis. En revanche, la fracture numérique est encore très présente puisque près d'un français sur deux ne se connecte jamais à Internet. Et puis côté économie numérique, c'est pas terrible non plus. Actuellement cela ne représente que 6% de la production totale contre par exemple 13% aux Etats-Unis. Il faut dire qu'ils sont extrêmement présents dans l'industrie du numérique: Microsoft, Google, Yahoo. La plupart des géants d'Internet sont américains. Pourquoi pas un français??? ET bien ce n'est pas la création ou l'innovation qui manque. Les petites start-up fourmillent mais n'arrivent pas à grossir. Stéphane Distinguin, président de Sillicon Sentier, une association qui réunit des start-up d'Ile de France. Un des autres enjeux, c'est celui de l'Internet très haut débit. Notamment par l'intermédiaire de la Fibre optique. Actuellement en France, 70 000 foyers sont connectés au très haut débit, contre 11 millions au JAPON. Un plan de déploiement fait d'ailleurs partie du projet de loi de modernisation de l'économie sur lequel les députés planchent en ce moment. Le but c'est qu'au moins 4 millions de Français soient câblés en très haut débit d'ici à 2012. Une connexion qui permettra de regarder la télévision via Internet en Haute Définition, de développer le télé travail, ou l'assistance aux personnes âgées. Petit saut dans le futur avec le docteur Jean-Pierre Thierry, directeur du développement d'un grand groupe spécialisé dans le matériel médical. Un meilleur équipement, des start-up plus mises en valeur sans oublier beaucoup de pédagogie auprès des français. Avec tous ces ingrédients, la France pourrait devenir un leader du numérique. En tout cas dans certains secteurs bien particuliers. C'est ce que pense Christophe Stener, un des organisateurs des Assises du numérique. L'informatique embarquée c'est pour simplifier c'est l'informatique dans des objets... dans votre lecteur DVD, votre voiture ou votre téléphone mobile. Et si le gouvernement a tant envie de devenir un leader du numérique c'est parce qu'il pourrait bien être un éldorado côté croissance. C'était dans les conclusions du rapport Attali lus développé, le numérique pourrait apporter un demi-point de croissance supplémentaire. Une reportage d'Hélène Chevallier

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.