C’est le plus grand pays chiite du monde, l’Iran et ses 80 millions d’habitants veut apparaître comme un espace de paix dans une région très mouvementée : Syrie, Irak, Afghanistan, Pakistan.

Reportage à Qom, le temple du chiisme

Procession de l'Achoura
Procession de l'Achoura © Ludovic Piedtenu / Ludovic Piedtenu

À Qom, se trouve le Mausolée de Fatima, la sœur du 8ème des 12 imams que compte le chiisme. C’est un lieu de pèlerinage où l’on converge de tout le monde chiite qui compte une centaine de millions de croyants. Un lieu aussi important que Mashad toujours en Iran ou plus à l’ouest, Nadjaf et Kerbala en Irak. Ces mausolées côté irakien sont des cibles pour l’organisation de l’État Islamique qui pourtant ne s’est pas aventurée dans ces villes au sud de Bagdad tant cette organisation sait que toucher à ces lieux saints est une ligne rouge pour l’Iran.

Les forces iraniennes

Ghassem Soleimani est un général iranien de 57 ans. C'est le Chef de la force Qods qui agit au-delà des frontières iraniennes. Il est un homme qui compte, que l’on a vu ces derniers mois de plus en plus en photo aux côtés des Kurdes irakiens ou des forces armées irakiennes. En aidant les Irakiens, il est aussi l’homme qui défend l’Iran face à l’État Islamique. Ghassem Soleimani devient donc une figure et avec lui, la force Qods. Selon Reza Naghdi, commandant des forces bassidj, la force Qods agit à la demande du pays dans lequel elle opère. C’est le cas en Syrie, à la demande de Bachar Al Assad ou en Irak, à la demande de Bagdad et de sa majorité chiite.

L'arc chiite se concrétise

Ce qui a longtemps été un concept géopolitique est peut-être en train de devenir, à la faveur des évènements, un peu plus concret. L’organisation de l’État Islamique est le groupe sunnite radical à abattre. Hier, Ali Shamkhani, secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale déclarait à l’occasion des obsèques officielles du Général Taghavi tué en Irak, un meurtre revendiqué hier par l’organisation de l’Etat Islamique :

Certains demandent en quoi ce qui se passe en Syrie et en Irak nous regardent ? Si des gens comme ce martyr ne donne pas leur sang, l’ennemi cherchera à créer l’insécurité dans notre pays.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.