L'immeuble "Le Signal" à Soulac, un marqueur de l'érosion côtière en Aquitaine
L'immeuble "Le Signal" à Soulac, un marqueur de l'érosion côtière en Aquitaine © Beatrice Dugué

Les nouvelles grandes marées qui s’annoncent ces samedi et dimanche sur le littoral d’Aquitaine, suscitent l’inquiétude des communes concernées.Avec un coefficient de 113 à marée haute deux jours consécutifs, elles font craindre un nouveau recul du trait de côte.

Or l’érosion a déjà durement frappé au début du mois de janvier. "Le Signal", un immeuble de 78 logements, habité à l'année par une poignée de personnes a du être évacué sur le front de mer de Soulac (Gironde) en vue de grandes marées fin janvier, tandis que des élus régionaux ont interpellé jeudi l'État sur l'indemnisation.

L'immeuble "Le Signal" à Soulac, un marqueur de l'érosion côtière en Aquitaine
L'immeuble "Le Signal" à Soulac, un marqueur de l'érosion côtière en Aquitaine © Béatrice Dugué

Cet édifice, construit dans les années 1960, est un marqueur connu de l'érosion côtière en Aquitaine. Distant d'environ 200 m du rivage il y a 45 ans, il n'est plus qu'à 20 mètres d'une petite falaise sableuse, et menacé à terme de basculer après les grandes marées et houles de janvier qui ont rongé la dune de 4 à 5 mètres.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.