Au quartier des Izards à Toulouse
Au quartier des Izards à Toulouse © Radio France

Cette semaine, les zooms de la rédaction sont consacrés à la vie dans les quartiers, l'été. Tout le monde n'a pas les moyens de partir en vacances. Corinne Cutilla nous fait visiter ce matin le quartier des Izards à Toulouse.

Le quartier des Izards est plombé par le chômage, la déscolarisation et le trafic de drogue. Et par l'ombre du terroriste Mohamed Merah qui y a grandi. Mais au milieu des barres d’immeubles rénovées, le club de foot reste ouvert tout l'été. C'est le seul dans les quartiers nord de Toulouse. La pelouse est grillée par le soleil et il fait trop chaud pour taper dans la balle alors les joueurs restent à l’ombre dans la salle où trônent les nombreuses coupes qu’ils ont décroché grâce à leur sport préféré. Ils sont une dizaine, dix fois moins que le reste de l'année.

Aioub, Abdelha, Mohamed et Rokian ont 17-18 ans. Ils se retrouvent là tous les jours vers 18h et restent parfois jusqu'à minuit pour jouer à la console . Au foot, évidemment.

Ici, on ne parle pas de "copains" mais de "frères". D'ailleurs la salle dans laquelle ils jouent, c'est leur "maison". Abddelha la fréquente depuis qu'il a sept ans et pour lui, ces camarades de jeu sont comme une deuxième famille.

Ouverture d'esprit

José Bové les a invités à Bruxelles
José Bové les a invités à Bruxelles © Radio France

Dans cette "famille", le président du club Frédéric Mercadal tient un rôle central. La dernière chose qu'il a fait découvrir à ses jeunes, c'est le musée juif de Bruxelles, où Mehdi Nemmouche a tué quatre personnes en mai 2014. Les jeunes du quartier des Izards y ont été invités par l'eurodéputé José Bové, après son passage à Toulouse, et c'est un souvenir impérissable pour Mohamed.

Ouvrir les footballeurs de son club au monde extérieur, c'est l'une des missions que s'est donnéeFrédéric Mercadal . A son échelle, il essaye de faciliter l'insertion professionnelle et de lutter contre la délinquance, alors que le quartier souffre du trafic de drogue.

Et puisqu'il faut toujours avoir un projet d'avance, la prochaine destination est déjà choisie. Ce sera Francfort, en Allemagne. Pour visiter la ville mais aussi voir un match, évidemment.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.