Déblocage de la raffinerie de Donges.
Déblocage de la raffinerie de Donges. © MaxPPP

L’intersyndicale a appelé en fin de semaine dernière à une « amplification » de la mobilisation en multipliant notamment les grèves reconductibles. Rencontre dans l’ouest de la France avec ces opposants prêts à bloquer le pays pour obtenir le retrait de ce texte controversé.

Vendredi soir à la raffinerie de Donges, la CGT vient de décider de reconduire la grève qui sera illimitée. Le pétrole brut ne rentre plus dans les imposantes cuves en béton gris et toutes les installations sont à l’arrêt comme l’explique Fabien Privé-Saint-Lanne est le responsable de la CGT à Donges. C’est le dixième jour de grève à la raffinerie dont 5 jours d’arrêt total.

Quatorzième jour de grève pour les dockers et les marins

Le port de Saint-Nazaire est un autre point fort de la contestation en Loire-Atlantique, avec 700 employés dont 90% sont syndiqués à la CGT. Les dockers et les marins en sont à leur quatorzième jour de grève depuis le début de la mobilisation. Ils ont lancé un nouvel appel à cesser le travail ce jeudi et 18 bateaux de marchandise ont été bloqués au large. Pascal Pontac, le responsable de la CGT au Port est prêt à aller plus loin s’il le faut

L’article 2 du projet de loi travail

Sur le fond, c’est surtout l’article 2 du projet de loi travail qui cristallise les opposants. Cet article donne la primauté aux accords d’entreprise sur les accords de branche dans l’aménagement du temps de travail. Les syndicats estiment qu’il provoquerait un dumping social. Par exemple sur les heures supplémentaires, elles pourraient être majorées de 10% seulement au lieu de 25% après accord majoritaire avec les syndicats d’une entreprise.

Nathalie Durand-Prinborgne travaille au bureau d’études des chantiers navals STX à Saint-Nazaire. Elle est aussi déléguée Force Ouvrière.

Livraison aux Egyptiens du porte-hélicoptère Abdel Nasser

Les syndicats de STX organiseront une nouvelle journée de grève dans la semaine mais ils ne comptent pas perturber la livraison aux Egyptiens du porte-hélicoptère Abdel Nasser prévue jeudi. Ces manifestants ont pu mesurer le soutien dont bénéficient les grévistes de la part la population. Vendredi à Nantes 150 commerçants et chefs d’entreprise ont défilé contre le blocage de l’économie par les syndicats. On pouvait lire des pancartes « CGT moins de 3% des travailleurs, 100% de nuisances ».

Les automobilistes sont assez partagés

Mais globalement dans les longues files d’attente aux stations-services, les automobilistes sont assez partagés à l’image d’Amélie, responsable marketing et Pierre est fonctionnaire. Face à ces critiques, la CGT invoque les grandes luttes du passé. Les acquis sociaux et leur préservation passent forcément par des luttes dures explique Pascal Busson, employé chez Airbus à Nantes. Il a organisé des opérations escargot autour de l’aéroport la semaine dernière.

La CGT et l’ensemble de l’intersyndicale organiseront cette semaine une votation citoyenne dans les entreprises pour savoir ce que les Français pensent réellement du projet de loi travail avant une grande manifestation parisienne le 14 juin.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.