Le centre Pompidou c'est un lieu dans lequel le visiteur peut aller au musée, au cinéma, lire des livres ou encore faire de la musique. Une offre si variée que le public l'a adopté dès le début au point de s'approprier chaque espace de ce lieu culturel si singulier. Il y a un véritable attachement du public au centre, l'un des rares lieux culturels qui commence dehors - sur la piazza - cette vaste esplanade voulue par les architectes pour créer une continuité entre la ville et l'institution. Et sur cette piazza, on croise des personnes tranquillement installées en train de lire de manger ou de chanter comme Manuela et Marion, deux lycéennes abonnées de la place Beaubourg (interview). Pour découvrir d'autres formes d'art, il faut rentrer dans le centre. Accueil par le forum où se mêlent touristes, étudiants, connaisseurs ou simples amateurs comme Sylviane (interview). On ne peut plus circuler gratuitement partout dans le centre contrairement au projet de départ. Et c'est à cause de la fameuse vue sur Paris depuis le 5ème étage. Cette visite faisait partie avant de l'étape touristique incontournable dans la capitale et à force de voir tous ces cars déverser leur lot d'amateurs de photos en hauteur, il a été décidé de faire payer cette montée pour désengorger les escalators et finalement réserver ce panorama aux vrais visiteurs des expositions et du musée d'art moderne. Mais l'accès au centre, au forum, ou à la bibliothèque, reste gratuit tout comme l'accès à internet grâce au Wi-fi. Une installation qui permet de surfer librement sans branchement. Assis sur un banc dans le forum, Sylvain est concentré devant son ordinateur portable (interview). C'est un problème du centre : la file d'attente particulièrement pour aller à la Bibliothèque Publique d'Information. Une bibliothèque qui fait partie des lieux les plus fréquentés du centre. 6 000 personnes par jour - en majorité des étudiants qui viennent consulter les quelques 350 000 livres. Pour y entrer, il faut donc être patient et aimer la foule comme Matthias, étudiant en psychologie (interview). L'autre particularité de cette bibliothèque, c'est que son entrée n'est pas la même que celle du centre. L'entrée est située derrière le centre et c'est le succès de Beaubourg qui est à l'origine de cette délocalisation. Les précisions de Germain Viatte, ancien directeur du musée d'art moderne du centre (interview). Retour donc dans le coeur de Beaubourg, véritable lieu de vie culturelle et pas seulement. Wendy par exemple, elle, est venue pour...(interview). On fait la queue pour aller à la bibliothèque mais pas pour la poste c'est ça aussi le centre Pompidou. Un dossier d'Aurélie Bambuck en direct du Centre Georges Pompidou à Paris.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.