D'ici quelques semaines, on devrait en savoir plus sur le service national universel souhaité par Emmanuel Macron. Il devrait au moins permettre de détecter des jeunes en difficulté et même les orienter vers le service militaire volontaire, mis en place sous le gouvernement de Manuel Valls.

120 jeunes de 18 à 25 ans suivent le Service Militaire Volontaire au centre de Brétigny-sur-Orge
120 jeunes de 18 à 25 ans suivent le Service Militaire Volontaire au centre de Brétigny-sur-Orge © Radio France / Nathalie Hernandez

Le service militaire volontaire a été mis en place le 1er septembre 2015, après les attentats de janvier 2015.  Il est destiné aux jeunes de 18 à 25 ans en situation de décrochage scolaire. Objectif : les aider à reprendre pied et à trouver un emploi. Visiblement, ça marche puisque sept jeunes sur dix trouvent un emploi ou une formation. Un millier de jeunes sont accueillis chaque année dans les six centres de service de l'hexagone. Nathalie Hernandez, journaliste spécialiste de la Défense à la rédaction de France Inter, s'est rendue au centre de Brétigny-sur-Orge en région parisienne. 

A Brétigny-sur-Orge, ils sont 120 garçons et filles, dont 69% sans diplôme. S'ils réussissent les tests d'entrée, ils s'engagent pour huit mois minimum, avec tout ce que cela implique : distance avec leur famille, internat... Mais il ne s'agit pas de devenir un soldat : dans les centres, on ne manie pas d'armes, on n'apprend pas le combat.

Pour commencer : six semaines de formation militaire initiale (pour renouer avec la discipline et le vivre ensemble). 

Les dortoirs du centre de Brétigny-sur-Orge
Les dortoirs du centre de Brétigny-sur-Orge © Radio France / Nathalie Hernandez

Swann 21 ans :

Pour moi le plus dur c'était de me lever à 5h/5h30. Ça pique tout le corps, c'est un changement radical ! 

Une fois levé, place à la remise en forme, avec par exemple des circuits de cross training intenses. 

Puis, après les six premières semaines, place à la formation complémentaire, c'est-à-dire les leçons de permis de conduire, des cours de premiers secours et une remise a niveau en français, en maths et en informatique, soit six heures de cours par jour. 

Des citations de Star wars placardées dans les salles de classe du service militaire volontaire
Des citations de Star wars placardées dans les salles de classe du service militaire volontaire © Radio France / Nathalie Hernandez

Carole, professeur des écoles, enseigne la remise à niveau en français : 

Apparemment, ils ont l'air sûrs d'eux, ils font les costauds. Mais certains sont en très grande fragilité, ça donne encore plus envie de les aider.

Pour chaque élève, une formation individuelle complète les cours collectifs.

A l'entrée de la classe, deux mots sont inscrits : EXIGENCE ET BIENVEILLANCE

Enfin,  une formation professionnelle pour rechercher un emploi avec stage en entreprise. Vingt semaines de techniques de recherche d'emploi et une période d'adaptation en entreprise. Plusieurs entreprises sont partenaires : Disney, La Poste, la SNCF, la RATP, et des filières comme l'aéroportuaire ou la sécurité. Au total, 53 métiers sont proposés. Et le suivi ne s'arrête pas six mois après qu'ils aient quitté l'armée comme le veut le règlement. Les liens restent souvent étroits avec leurs formateurs. 

Cécilia est Maréchal des logis et chef de section :

Certains parents passent par moi pour avoir des infos, des papiers. Je suis multi-tâches !

►► VOIR : une vidéo présentant les jeunes suivant le SMV à La Rochelle

Sébastien a 21 ans. Il a suivi le SMV puis a signé un CDI à la SNCF. Il est désormais officier de maintenance sur les TGV. 

Je suis pas forcément armée. Mais je me suis dit c'est une chance, peut-être la dernière. J'ai appris les bases, à vivre en cohésion.

Selon le rapport d'activité, le taux d'insertion est de 72% pour les 300 volontaires de la première promotion, celle de  2015-2016, soit en signant un CDD, un CDI ou une formation. Entre 4 et 5% restent dans l'armée. Depuis la création du SMV, un volontaire sur quatre est une femme. 

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.