Le 13 novembre 2015, les terroristes ont fait 130 morts au Stade de France, sur les terrasses des 10e et 11e arrondissements de Paris et au Bataclan. Plus de 350 personnes ont également été blessées, certaines très grièvement.

Kevin et Laura, tous deux blessés au Bataclan le 13 novembre 2015
Kevin et Laura, tous deux blessés au Bataclan le 13 novembre 2015 © Radio France / Victor Vasseur

Le 13 novembre 2015, les balles des terroristes ont tué. Beaucoup. Elles ont aussi blessé. Parfois très grièvement. Aux jambes, au visage, aux mains, aux intestins. Elles ont causé des fractures, des amputations, des tétraplégies. Elles ont laissé des corps endommagés, aux séquelles permanentes. Pour ces centaines de survivants, il a fallu se reconstruire, lentement, péniblement. Passer de longs mois à l’hôpital, d’opération en opération, d’exercice de rééducation en exercice de rééducation. Réapprendre marcher, tenir un objet, manger. Accepter ce corps irrémédiablement abîmé. 

Toute cette semaine, la matinale de France Inter vous propose une série de reportages, à une semaine de l’ouverture du procès des attentats de ce 13 novembre 2015.

L'équipe
Contact