Depuis le début du procès du 13-Novembre, des centaines de parties civiles se connectent à la web radio créée spécialement pour suivre les débats de ce procès fleuve.

L'entrée du palais de justice de Paris, sur l'île de la Cité.
L'entrée du palais de justice de Paris, sur l'île de la Cité. © AFP

C'est une première en France. Depuis l'ouverture du procès des attentats du 13 novembre 2015, les 2.200 parties civiles peuvent suivre les débats, chez elles, à distance. Chaque jour, des centaines de victimes ou proches de victimes du stade de France, des terrasses parisiennes ou du Bataclan, se connectent sur une web radio. Elles ont accès au son mais pas à l'image et il est strictement interdit d'enregistrer la web radio ou de la diffuser. 

Pour lire le reportage long-format : cliquez ici.

Contact
Thèmes associés