On compte aujourd'hui 2.500 "tiers-lieux" selon le dernier rapport de l'association France Tiers-Lieux. Des espaces ni publics, ni privés, où l'on mélange les activités et où l'on crée du lien social : coworking, résidence artistique, campus connectés... Et la moitié s'implante en milieu rural.

52% des tiers-lieux sont implantés en milieu rural, comme ici à Vesseaux en Ardèche
52% des tiers-lieux sont implantés en milieu rural, comme ici à Vesseaux en Ardèche © Radio France / Faustine Calmel

Depuis Valence, il faut enchaîner les virages le long de l'Ouvèze puis passer le col de l'Escrinet avant de redescendre vers Aubenas. Et c'est le long de la départementale que se déploie la commune de Vesseaux, 2.000 habitants, une épicerie et un relais de la Poste. Mais aussi, niché au pied de l'église aux tuiles vernissées, le "Vesseaux-Mère". 

C'est ici que trois familles de région parisienne ont racheté il y a bientôt six ans une immense bâtisse en pierres. 2.000 mètres carrés situés au cœur du village, auparavant occupés par un couvent, puis une maison de retraite devenue trop vétuste. "C'était beaucoup trop grand, beaucoup plus grand que ce que nous cherchions au départ" explique Avril Ladauge, une des fondatrices et résidente du Vesseaux-Mère. 

Nous avons fait des travaux et aujourd'hui vous trouvez ici six logements, neuf bureaux, un espace de coworking avec des associations, des professionnels, des indépendants qui travaillent dans les domaines de l'artisanat, du numérique, de la culture...

Faire circuler les idées, jusqu'aux Etats-Unis

Mais l'important ici, ce ne sont pas tant les activités implantées dans le bâtiment que le lien qui peut se créer entre ceux qui le fréquentent. "Par exemple, nous avons dans le bureau juste à côté un professionnel de la vidéo" explique Sébastien, responsable de la compagnie de cirque l'Art d'En Faire. "Il nous a réalisé des supports de communication. Cela part de petites choses échangées autour d'un repas, des contacts, des projets, cela n'a l'air de rien, mais cela fait avancer les uns et les autres". Le midi, les repas sont partagés dans la salle commune pour ceux qui le souhaitent, histoire de faire circuler les idées. Car ces partages de compétences, d’expériences, la mutualisation des idées et des moyens, c’est le fondement des tiers-lieux. Dont beaucoup développent aussi une dimension culturelle ou numérique.

Une salle commune permet à tous de se rencontrer et d'avancer ensemble sur des projets
Une salle commune permet à tous de se rencontrer et d'avancer ensemble sur des projets © Radio France / Faustine Calmel

Aussi fou que cela puisse paraître, c'est dans le tiers-lieu de ce village ardéchois qu'ont été composées les mélodies qui sonorisent plusieurs clips de campagne de Joe Biden, l'actuel président des Etats-Unis. Par Florian Seraul, musicien : "je suis passé devant cet endroit par hasard et je n'y ai pas cru. Un tiers-lieu, ici, c'était dingue! Mais pour moi c'est parfait. J'ai mon studio, je peux m'isoler, et en même temps j'ai retrouvé une vie sociale que je n'avais plus", poursuit le jeune compositeur dont les musiques se vendent outre-Atlantique et qui fait travailler une violoncelliste et un saxophoniste du coin.

Des tensions avec les anciens

Mais l'arrivée de ces jeunes urbains dans un village où certaines familles vivent depuis plusieurs centaines d'années n'a pas été sans faire de vagues au début de leur installation. "On nous a même pris pour une secte", sourit aujourd'hui Avril Ladauge, qui reconnait la nécessité de mieux expliquer le projet et de le partager avec les habitants par des actions de portes ouvertes.

C'est sûr que des jeunes qui rachètent cet immense bâtiment au coeur du village, cela posait question", reconnait le maire de Vesseaux, Max Tourvieilhe, "mais on a besoin d'avoir des créations d'emplois dans nos territoires ruraux où le taux de chômage est plus élevé que la moyenne nationale. Et puis les animations organisées, c'est toujours un plus pour la vie de nos communes.

Ce que ne dément pas Elisabeth Rota, voisine du Vesseaux-Mère, et qui malgré ses 91 ans ne manque pas une occasion d'y entrer : "de temps en temps ils font des petites fêtes et ça rajeunit un peu la commune, sinon c'est monotone. Alors un peu de gaieté ça fait du bien!". La nonagénaire pourra dès le mois prochain bénéficier du nouveau projet de ce tiers-lieu, des ateliers numériques à destination des habitants de Vesseaux.

Selon l'association France Tiers-Lieux, il devrait y avoir d'ici l'année prochaine au moins 3.000 de ces espaces ouverts sur l'ensemble du territoire français. Le dernier rapport publié en août 2021 montre que 52% sont implantés en milieu rural et qu'en 2019 "plus de deux millions de personnes sont venues dans un tiers-lieu pour y réaliser des projets ou travailler. Près de 150.000 y travaillent quotidiennement".

Contact
Thèmes associés