Quatre-vingts secondes ce matin pour revenir sur les propos du gilet jaune Jean-François Barnaba, il était l’invité de Léa Salamé hier et il a déclaré ne plus pouvoir accéder à son compte Facebook et à ses mails.

Panneau Facebook
Panneau Facebook © Maxppp / Mauritz Antin

Il ne savait pas pourquoi, il refusait la théorie du complot mais avouait sa perplexité.

Le journaliste « médias » de L’Opinion, Cyril Lacarrière, a cherché à savoir pourquoi ce compte avait été désactivé. Sur ce cas précis, pas de commentaire ni d’explication du côté de Facebook qui renvoie vers ses chartes et règlements… Et réaffirme sa ligne depuis le début du conflit : rien n’a été censuré dans les pages ou les groupes de gilets jaunes et, c’est important aussi, le gouvernement n’a demandé aucune suppression de contenus liés aux manifestations. La ligne est claire mais elle ne désamorce ni les bouffées complotistes, ni les critiques de toutes parts adressées à Facebook.

Si vous voulez, par ailleurs, suivre et comprendre ce qui se passe en ce moment sur ce réseau social, lisez les articles de Vincent Glad. Il est en ce moment « l’envoyé spécial », ou le « correspondant permanent », du quotidien Libération sur Facebook. Il produit un gros travail de description et d’analyse des formes de mobilisation, de la nature des revendications et de la dynamique politique idéologique des « gilets jaunes ». 

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.