Les Echos confirment ce que nous, les hommes, pressentions : la barbe fait un retour en force, qu’elle soit de trois jours ou nettement plus fournie.

Une chronique au poil
Une chronique au poil © Getty / Hero Images

Et le grand cycle historique de la joue rasée est définitivement derrière nous.

Mais, car il y a un sérieux « mais » : « la mode du poil ne fait pas les affaires du leader du rasoir électrique » nous disent Les Echos. Comment alors se repositionner dans un cycle de poils longs ? Il y a des relais de croissance intéressants. Les études de marché indiquent en effet un phénomène de poils communicants : plus la barbe est longue, plus le barbu s’intéresse à ses autres zones pileuses, sur tout le corps, oui absolument tout le corps, y compris les endroits les plus secrets. C’est un massif 64% des hommes qui contrôleraient ainsi leur pilosité corporelle.

Pour le reste, le marché du leasing de rasoir est en plein essor, on les loue au lieu de les acheter. Le marché de l’occasion aussi se développe comme pour les smartphones. Dernière chose : les hommes passent en moyenne neuf minutes par jour à s’occuper de leurs poils, c’est huit fois plus que cette chronique. 

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.