Et pourquoi se priver d’une resucée ?

Les rues de Los Angeles
Les rues de Los Angeles © Getty / Riccardo Fabrizio / EyeEm

Quatre-vingts secondes ce matin pour faire suite à l’interview du grand Michael Connelly, au micro d’Ali Baddou, vendredi dernier dans le 7-9. Si après le son vous voulez les images, regardez le documentaire qu’a consacré France 5 au maître américain du roman noir.

Le film prend la forme d’une déambulation dans les rues de Los Angeles. Notre guide est l’ex-flic Olivier Marchal, scénariste, réalisateur, grand lecteur de polar. Il discute à bâtons rompus avec Connelly de tout ce qui fait son univers : son rapport aux faits divers et au journalisme ; l’aide de Tim Marcia, policier du LAPD qui conseille Connelly afin que ses romans soient justes sur les détails qui font la vie d’un policier. On rencontre aussi l’inspectrice Mitzi Roberts qui est le modèle de Renée Ballard, la nouvelle héroïne de Connelly. Marchal et Connelly parlent aussi de la nuit dans ce qui devient très vite un portrait de Los Angeles autant que celui de l’écrivain.

Toute l’émission est rythmée par des lectures d’extraits des romans de Connelly. On a envie de relire tous ces polars et on se dit que la télé, en l’occurrence de service public, a cette capacité à vous donner envie de courir toutes affaires cessantes dans une bibliothèque ou une librairie. Ce n’est pas le moindre des mérites de cette « Planète polar » consacrée au « Los Angeles de Connelly ». Dépêchez-vous, l’émission n’est disponible en replay que jusqu’au 7 avril. 

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.