Quatre-vingts secondes pour vous parler taxi. Pas le Taxi pour Tobrouk, film avec Charles Aznavour, mais le Taxi(s) ! de Thomas Thévenoud, l’ancien député socialiste, secrétaire d’état pendant neuf jours en 2014 avant d’être emporté par ses démêlés avec le fisc.

Taxi new-yorkais
Taxi new-yorkais © Getty / Tony Burns

Thomas Thévenoud publie un livre en forme de déclaration d’amour aux taxis. Oui les taxis qui devaient disparaître sous le coup de la modernité technologique et numérique. Les taxis, comme le veut le cliché, râleurs, vieux jeu, ancien monde et pourtant bien vivants, héritiers d’une histoire riche que ce livre retrace avec une somme impressionnante de photos, de textes, d’archives administratives, d’affiches de films, de BD et j’en passe.

Au fil des pages, le taxi apparaît pour ce qu’il est : un moyen de transport évidemment, qui existe partout, qu’on hèle de la même manière ici et ailleurs, mais aussi un objet de culture populaire. En France, longtemps, un ascenseur social. Et enfin, le lieu des amoureux qui s’embrassent sur la banquette arrière depuis au moins Louis-Sébastien Mercier, au XVIIIe siècle, on disait alors un fiacre et c’était très mal vu.

Taxi(s) ! de Thomas Thévenoud, photos d’Isabelle Morison, aux éditions du Cherche-Midi.

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.