Un livre désopilant, un petit "Que sais-je ?" intitulé "Les 100 mots des bobos", que l'on doit à Laure Watrin et Thomas Legrand, oui notre Thomas Legrand, qui sont deux bobologues avisés (ils étaient déjà les auteurs du livre fondateur "La République bobo")

Mais qui sont les bobos ? Quels sont leurs réseaux ? De quoi se nourrissent-ils dans les AMAP (Associations pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne) ? Comment se déplacent-ils, en surveillant leur empreinte carbone ? Où s’habillent-ils, eux qui détestent les grandes marques franchisées et préfèrent les t-shirts spirituels?

Les 100 mots des bobos est un dictionnaire de A comme « allaitement » à Z comme « zazous », en passant par « Hidalgo », Anne Hidalgo, « vins nature », « poule », la poule est le nouvel animal domestique préféré des bobos ou encore « Nutella ». Ce produit est, en soi, un « bobo-drame » car les enfants bobos au prénom "Canaille" adorent ça alors que leurs parents bobos sont consternés par l’huile de palme et la folie calorique du produit.

Le livre, je vous le disais, est un petit bijou d’ironie, les bobos sont ironiques. 

Mais c’est aussi, sur le ton de la blague, un vrai livre politique, les bobos étant souvent dénoncés comme les grands vainqueurs de la mondialisation ET d’insupportables donneurs de leçons de moralité et de bien-vivre. Bref des repoussoirs. Ce «bobo-bashing » fait d’ailleurs l’objet d’une entrée du livre.

Les 100 mots des bobos sort dans la collection Que sais-je ?, à trouver dans toutes les librairies indépendantes.

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.