Qui occupera la place de président de l’Assemblée nationale, laissée vacante par François de Rugy devenu ministre de l'Ecologie ? Et pourquoi d’ailleurs président et pas président-e de l’Assemblée ?

Le poste de président de l'Assemblée nationale bientôt occupé par une femme ?
Le poste de président de l'Assemblée nationale bientôt occupé par une femme ? © AFP / THOMAS COEX

Aucune femme n’a en effet jamais occupé la présidence de l’Assemblée nationale qui semble d’ores et déjà promis à un homme, Richard Ferrand en l’occurrence.

Ce n’est pas un sujet anodin. Les batailles pour l’égalité homme/femme en politique ont été nombreuses. Pour n’en citer qu’une, être ministre puis ministre dans des postes régaliens. Les dernières législatives ont par ailleurs permis l’élection de 224 femmes et c’est un record dont on peut se réjouir, en espérant la parité aux prochaines législatives.

La bataille du "perchoir" de l'Assemblée nationale, est d’une autre nature.

Les femmes ministres sont en effet connues et reconnues pour leur maîtrise d’un domaine de compétence précis. Je le dis en passant, on n’exige pas la même chose des hommes… 

Mais au perchoir, il s’agit d’une position d’autorité institutionnelle, il s’agit d’animer et de réguler le débat démocratique lui-même. Cette frontière-là reste à conquérir.

Espérons que les candidates LREM : Yaël Braun-Pivet, Cendra Motin, peut-être d’autres dans ce groupe, auront la possibilité de le mener à armes égales.

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.