La cinquième saison a été mise en ligne, hier, sur Netflix. Quatre-vingts secondes, ce matin, sur le livre "Black Mirror inside".

Black Mirror inside

C’est un ensemble d’entretiens au long cours avec les créateurs et producteurs de la série, Charlie Brooker et Annabel Jones qui déploient et décortiquent, saison par saison, leur univers, leurs sources d’inspiration, leurs manières de travailler.

Black Mirror, pour mémoire et pour ceux qui ont la chance de ne pas l’avoir vu, explore dans un futur plus ou moins proche selon les épisodes, les potentialités surtout négatives des technologies numériques. Le monde de l’info continue, accéléré encore par Twitter. L’enfer que serait un réel où chacun agirait pour récolter des « likes » et serait évalué en permanence. La folie d’une technologie qui permettrait à tous, grâce à une puce, d’avoir une mémoire absolue, totale, d’être dans l’impossibilité d’oublier quoi que ce soit. Voilà pour quelques épisodes de la première saison où se met en place la « patte » des créateurs de la série : pas la science-fiction échevelée mais des scénarios plausibles à partir de ce qu’il est parfois déjà possible de faire avec un téléphone portable.

Ce livre d’entretiens est parfois… bavard mais il réjouira les fans. Il permet surtout de voir comment s’emboîtent les différents métiers à l’œuvre dans la fabrication d’une série, les acteurs et actrices, les décorateurs, les spécialistes des effets spéciaux, le scénariste et les producteurs évidemment. Ça pense, ça improvise, parfois ça bricole, bienvenue dans les coulisses. 

Black Mirror inside, aux éditions Kero, en librairie la semaine prochaine.

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.