Quatre-vingts secondes ce matin sur le passionnant documentaire que Netflix consacre à la campagne de quatre femmes : "Cap sur le Congrès".

Alexandria Ocasio-Cortez
Alexandria Ocasio-Cortez © AFP / Don Emmert

Elles se sont lancées à l’assaut du parti démocrate en vue des élections de mi-mandat, celles qui ont eu lieu en novembre dernier.

Le mouvement part de la base, de militants qui cherchent des candidates hors système, qui les poussent, les aident, les accompagnent. L’idée est d’entrer par effraction dans le monde politique et de briser les rentes, de contester voire de battre les élus de l’establishment le plus souvent financés par des lobbys dont ils défendront, une fois élus, les intérêts. Pour ces femmes, les campagnes sont dures, sans argent ou presque, le système est verrouillé. Au fond, toutes les quatre ramènent la politique à ce qu’elle fut et devrait être : la défense d’électeurs qui leur ressemblent.

Il en faut cent comme elles pour qu’une soit élue, dit le film. Seule Alexandria Ocasio-Cortez y parviendra. Elle a alors 28 ans, elle écrase un vieux cacique démocrate, réélu par habitude en sa baronnie. Elle crève l’écran et sa confiance dans la démocratie représentative, sa certitude qu’il est possible d’agir en étant élue prend à revers le pessimisme de l’époque. 

Le film s’appelle Cap sur le Congrès, à voir sur Netflix. 

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.