Quatre-vingts secondes ce matin sur un livre étonnant qui, s’il n’a absolument pas la forme classique de l’essai ou du document d’actualité, en est un sens fort.

Extrait de la couverture de "Chroniques d’un procès du terrorisme. L’affaire Merah". Coédition France Inter / France Culture / La Martinière
Extrait de la couverture de "Chroniques d’un procès du terrorisme. L’affaire Merah". Coédition France Inter / France Culture / La Martinière

Il s’agit des Chroniques d’un procès du terrorisme, le procès du frère de Mohammed Merah qui s’est tenu en octobre/novembre 2017.

La forme, donc. Le livre se compose essentiellement des comptes rendus d’audience que vous avez pu entendre dans les journaux de France Inter et France Culture. Ces « papiers » étaient signés, comme le livre, Charlotte Piret et Florence Sturm, avec ici le renfort du chercheur Antoine Mégie. C’est donc une chronique judiciaire, sans un mot de plus que ceux que les auditeurs ont pu partager, juste quelques repères techniques pour comprendre le procès. Et puis il y les dessins d’audience de Benoit Peyruck, dont la vibration est infiniment plus juste que la plus réussie des photos. Enfin, les notes de plaidoirie des différents avocats, quelques mots jetés sur une feuille, sont des documents que je n’avais, personnellement, jamais vus.

Chroniques d’un procès du terrorisme est une coédition La Martinière, France Culture et France Inter. Avec sa singularité, ce livre restera comme une enquête importante sur le terrorisme, « éducatif comme une thèse, informatif comme un reportage, passionnant comme un roman », pour citer les mots du préfacier, Maître Henri Leclerc.

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.