Quatre-vingts secondes ce matin sur un double plaisir, plaisir toutes les semaines de lire l’hebdomadaire Le 1, et plaisir de lire le dernier numéro en date, sur les séries télé.

« Pourquoi elle nous rendent accros », c’est le titre à la une du 1.

Tout le numéro essaye de comprendre l’essor de ce phénomène culturel qu’est la série de qualité et son public de masse. Quelques explications en vrac : les séries permettent de creuser les failles, les qualités, les complexités des personnages sur un temps nettement plus long que l’heure et demi du film de cinéma. Leur rythme de production offre aussi un rapport plus tendu à l’actualité, à l’époque. Elles sont enfin la version contemporaine du roman feuilleton, publié dans les journaux, objet de passion du public du 19e siècle.

Je vous laisse découvrir la richesse de ce numéro. Robert Solé dans un court texte compare les séries à des paquets de chips, on ne peut pas s’arrêter de regarder les unes ni de manger les autres, d’ailleurs on fait souvent les deux en même temps. 

Le 1, en kiosque, à « binger » comme une bonne série.

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.