Tellement de livres paraissent, tellement d’auteurs vivants construisent une œuvre… alors pourquoi lire les anciens ? Je me posais la question quand je suis tombé sur ce livre extraordinaire d’Italo Calvino intitulé "Pourquoi lire les classiques", de nouveau disponible en poche chez Folio.

"Pourquoi lire les classiques" d'Italo Calvino : un bonheur !
"Pourquoi lire les classiques" d'Italo Calvino : un bonheur ! © Getty / Dougal Waters

La préface du livre d'Italo Calvino prend de front la question de notre rapport aux grands auteurs morts. 

Définition: 

Les classiques sont ces livres dont on entend toujours dire : « je suis en train de le relire… » et jamais « je suis en train de le lire »

Suit un portrait ironique de gros lecteur qui appelle une autre définition: 

Sont dits classiques les livres qui constituent une richesse pour qui les a lus et aimés ; mais la richesse n’est pas moindre pour qui se réserve le bonheur de les lire une première fois. 

Et ainsi de suite sur quatorze définitions, oui quatorze. 

Si vous n’avez pas lu Italo Calvino, quel bonheur ! Jetez-vous sur la nouvelle traduction de ses œuvres publiées avant l’été par Gallimard. Et je vous reparlerai un jour de Si par une nuit d’hiver un voyageur, classique de Calvino qu’il faut que je relise. 

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.