Quatre-vingts secondes ce matin sur un livre lu à la vitesse grand V, avec le plaisir et la voracité que suscite toujours un grand polar.

"Le Diable et Sherlock Holmes" par David Grann
"Le Diable et Sherlock Holmes" par David Grann © Getty / Gulfiya Mukhamatdinova

Par certains aspects, c’en est bien un, sauf que là tout est vrai, l’auteur est journaliste, le livre un recueil d’enquêtes criminelles.

On le doit à David Grann, sous le titre Le Diable et Sherlock Holmes, il est publié par les éditions du Sous-Sol dont je vous ai souvent parlé. Pour expliquer ce titre étrange, quelques mots sur l’enquête d’ouverture. Une légende, mais peut-être est-elle vraie, veut que Arthur Conan Doyle ait laissé à sa mort un mystérieux ensemble de documents que les plus grands spécialistes de l’auteur ont cherché toute leur vie. L’un d’eux pense toucher au but quand il est retrouvé mort chez lui. Assassiné ? Et si oui, par qui ?

La réalité rattrape la fiction. Et c’est bien le sujet de tous ces articles sur des voleurs, des bandits, des escrocs : le réel et seulement le réel, les faits et seulement les faits, mais racontés avec les armes de la fiction. A ne pas manquer ! 

David Grann, Le Diable et Sherlock Holmes, aux éditions du Sous-Sol, 23€.

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.