Quatre-vingt secondes pour vous parler ce matin de ces vins naturels. S'il est un peu tôt pour en boire, la journée est assez entamée pour vous recommander le petit livre que leur consacre l'avocat Eric Morain à ces vins tendres et mal famés, francs et voyou, modeste mis entêtés.

Qu'est-ce qui fait un vin en France ? La question côté judiciaire.
Qu'est-ce qui fait un vin en France ? La question côté judiciaire. © Getty / Francesco Carta fotografo

Ceux qui les produisent forment une petite famille de dissidents, ils ont la combativité heureuse. Et des problèmes.

C’est là qu’intervient l’avocat. Il a dû plaider plusieurs fois pour défendre le droit de ces vignerons à faire le vin qu’ils veulent, à revendiquer leur appartenance à telle ou telle appellation, à faire vivre d’autres manières de travailler la vigne, et à mettre ce qu’ils veulent dans leurs bouteilles — en l’occurrence du raisin et rien d’autre. Cette éthique frappe de plein fouet le monde du vin patenté, les tenants de l’orthodoxie, toutes les couches administratives et réglementaires qui définissent ce qu’est un vin et ce qui n’en est pas. Comme on est en France, mais c’est aussi le génie du pays, ces questions ne se tranchent pas à table mais au tribunal.

Plaidoyer pour le vin naturel est publié chez Nouriturfu. C’est le joli petit carnet d’un avocat amoureux, pas un gros rouge version Dalloz. Une belle galerie de portraits de quelques vignerons qu’Eric Morain a défendus. Des visages de vigneronnes apparaissent aussi ici et là, les femmes sont nombreuses à faire du vin nature. Je vous recommande tout particulièrement la « bibliographie liquide », avec des livres mais aussi plein de bonnes bouteilles. Références sur notre site internet.  

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.