On l'a appris hier soir, Marceline Loridan-Ivens est décédée...

Marceline Loridan accompagnée de son mari Joris Ivens (cinéaste néerlandais) ici en 1981
Marceline Loridan accompagnée de son mari Joris Ivens (cinéaste néerlandais) ici en 1981 © AFP / Gérard Fouet

Nous étions dans le même convoi en route pour Birkenau. J'avais 15 ans, elle en avait 16. On s'est retrouvées dans le même bloc. Le matricule gravé sur mon avant-bras est 78.750, le sien 78.651.

Voici comment Marceline Loridan-Ivens parlait de sa rencontre avec celle qui restera sa grande amie, Simone Veil.

Marceline Loridan-Ivens est morte hier soir. Écoutez ce court extrait de L’Heure bleue sur France Inter.

Quand on est rescapée de la Shoah, on peut s’occuper la journée, faire des choses, penser à autre chose. Mais la nuit ? Que se passe-t-il la nuit ? Marceline Loridan-Ivens :

J'ai souvent de sacré rêves... Et en même temps, je pense qu'il faut continuer à vivre et que les femmes devraient prendre en considération l'expérience des femmes antérieures, de leur liberté. Il faut être forte, il faut aimer la vie, et il faut y croire jusqu'à la dernière minute. Après, c'est terminé.

Marceline Loridan-Ivens au micro de Laure Adler dans L’Heure bleue (en janvier 2018) qui sera rediffusée ce soir à 21h. 

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.