Quatre-vingts secondes, ce matin, sur un très beau livre de photos, original, troublant, qu’on lit avec un plaisir un brin coupable de voyeur.

Maison à Nunthorpe en 1979.
Maison à Nunthorpe en 1979. © Getty / Mirrorpix

Il est consacré à la Grande-Bretagne des années 1970 à nos jours, saisie à travers les maisons, les façades, les intérieurs, les cuisines, les salons, parfois aussi les visages de ceux qui vivent là.

Certaines images sont documentaires, pour le dire vite. Elles permettent de voir, tout simplement, des modes de vie en noir et blanc. D’autres sont très émouvantes, comme celles de ces familles bien habillées, endimanchées, un peu raides, qui posent avec fierté devant l’objectif, dans le Manchester des années 1970. C’est la version populaire, avec la même dignité, des portraits empesés de la famille royale. L’histoire politique et sociale du pays peut être déduite d’autres images, celles des squats où la jeunesse s’est retrouvée après des programmes de ventes massives d’HLM sous Margaret Thatcher, celle d’autres HLM, vidées de leurs occupants avant d’être détruites.

► Comment des intérieurs permettent de saisir l’intériorité des individus : le livre s’intitule Home sweet home, sous la direction d’Isabelle Bonnet, chez Textuel. Il donnera lieu à une exposition aux Rencontres photographiques d’Arles.

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.