Quatre-vingts secondes ce matin sur le film des frères Coen, “La ballade de Buster Scruggs” qui n’est pas sorti en salles de cinéma mais directement sur Netflix, à voir donc sur sa télévision.

Qu'est-ce que Netflix change de notre expérience de cinéma ?
Qu'est-ce que Netflix change de notre expérience de cinéma ? © Getty / Chesnot

Les frères Coen ont expliqué qu’ils ont eu avec Netflix le plaisir et les moyens de travailler comme ils ne peuvent plus le faire à Hollywood.

Je me suis donc mis devant ma télé, c’est un bon film des frères Coen, un western malicieux, tendre, loufoque. Mais très vite, et là je passe aux aveux, la nature reprend ses droits. On se lève, on met pause, le téléphone sonne, on arrête, on va boire, manger un morceau. On revient au film. On n’a plus le temps.

L’expérience de la salle de cinéma qui, au minimum, vous verrouille à votre siège dans le noir sans pouvoir faire autre chose pendant deux heures, n’existe plus. Peut-être est-ce pour cela que le film est composé de saynètes d’une quinzaine de minutes qu’on peut regarder en plusieurs fois. Les frères Coen s’en défendent mais nous en offrent la possibilité.

Conclusion partielle : devant sa télé, d’une expérience de spectateur, on passe à une méditation sur les troubles de l’attention au XXIe siècle. Peut-être que c’est ce qui sauvera le cinéma, d’ailleurs, offrir une parenthèse à la folie numérique, deux heures de calme et de silence, sans portable ni frigo.

L'équipe
Suivre l'émission
(ré)écouter Les 80'' de Nicolas Demorand : Agir pour ma planète, Radio France s'engage Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.