Quatre-vingts secondes ce matin sur la série "Hippocrate" de Thomas Lilti, on en a beaucoup entendu parler quand elle est sortie à la fin de l’année dernière mais il faut le temps d’enquiller les 8 épisodes. C’est chose faite et la série est formidable.

Formidable parce qu’il n’y a pour ainsi dire aucune intrigue, pas de suspense, pendant toute la première partie de la série. Le vrai personnage principal d’Hippocrate, c’est l’hôpital, l’hôpital public, l’ensemble des personnels qui y travaillent, les grands patrons, les internes, les managers qui regardent les budgets, les infirmières et les infirmiers, les personnels des cuisines et j’en passe. Il y a aussi la hiérarchie entre les services nobles et les autres, regardés de haut, méprisés ; la relation avec les malades, le manque de temps à consacrer à chacun mais aussi le dévouement, voire l’affection qui peut naître entre un médecin et ceux qu’il soigne.

Les acteurs sont tous excellents et en regardant cette série on comprend mieux l’enquête CEVIPOF publiée la semaine dernière : si la politique suscite une défiance, voire un dégoût massif, Thomas Legrand nous en avait parlé, l’hôpital est le service public préféré des français, à 78%. Car il est proche d’eux et leur est ouvert.

Hippocrate à voir sur MyCanal

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.