Quatre-vingts secondes, après le point route, pour un point bobo/bobologie, vous savez, tous ces gens qu’on adore détester parce qu’ils vivent en ville, font de la trottinette et se débattent dans leurs contradictions éthiques.

Plat d'oeufs brouillés, au pain grillé e taux tomates cerises.
Plat d'oeufs brouillés, au pain grillé e taux tomates cerises. © Getty / istetiana

L’un des temps forts de l’année bobo, c’est la publication du guide du Fooding qui capte, accompagne et défend tout ce qui émerge de nouveau dans les restos. Ils se sont fait connaître en renvoyant la grande gastronomie française à ses nappes repassées, son argenterie et ses additions délirantes. Pas idiot, le Bibendum Michelin a d’ailleurs pris une grosse tranche du capital de ce remuant concurrent.

Le Fooding tape fort cette année. En plus d’une liste de 800 restos en France, ils envoient une liste de concepts ou de tendances en train de s’imposer : le « terroirisme », « l’inclusivisme », le « jardinarisme », « l’organibalisme », le « panifétichisme », le « biosélytisme ». J’arrête la liste, à vous de voir à quoi ça ressemble dans l’assiette. 

A noter, pour Charline Vanhoenacker et Alex Vizorek, un guide dans le guide consacré aux bonnes adresses bruxelloises, les « Chouchous de Bruxelles ». 

Le guide Fooding 2019, 9.90€.

L'équipe
Suivre l'émission
(ré)écouter Les 80'' de Nicolas Demorand : Agir pour ma planète, Radio France s'engage Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.